TEST : dans les coulisses des tests du vélo ULTRA

Dans le cadre du programme « U19 Racing Team », les juniors sont amenés à participer à des tests produits auprès des différentes marques partenaires. Deux coureurs ont été sollicité par BTWIN pour tester en avant-première le futur vélo ULTRA : Etienne FABRE et Simon GUGLIELMI. Reportage dans les coulisses des tests.

simon HP
Simon GUGLIELMI, champion de France Cadet 2013, test actuellement le futur vélo ULTRA de BTWIN

Simon, qu’as tu testé ?

« Actuellement je suis entrain de tester le futur vélo BTWIN Ultra, un très beau vélo à mon goût. Ce vélo est une nouveauté chez la marque BTWIN qui sortira au printemps 2014. Il vient facilement rivaliser avec les grandes marques de vélo actuel. Son design très agressif va séduire de nombreux adeptes de la bicyclette. »

Etienne complète : « Un vélo encore au statut de prototype équipé du tout dernier groupe Athéna 11v de chez Campagnolo avec des roues Campagnolo Sirocco. Ce vélo a pour but d’être le futur étalon de la marque française par rapport à des Giant Tcr Advanced, ou des Cervélo R7. Le cadre est d’une légèreté extrême, ses lignes sont extrêmement agressives, le tout restant très confortable en toutes conditions. »

Quel est le but du test que tu fais, Simon ?

« Ce vélo m’a été mis à disposition par la Team afin que je puisse le tester, mes retours serviront à améliorer certains points du vélo qui en ont besoin ou à confirmer d’autres points très positifs.
Les ingénieurs de la marque prennent ensuite en compte mes retours du terrain afin d’offrir une pleine satisfaction aux clients. »

Simon, comment se passe ces tests ?

« Dans le cadre de ces tests, la Team m’envoie le vélo par Chronopost, à la réception du colis je le règle à ma taille et note ensuite mes premières impressions à chaud ! Suite à ça, je fais mes différents rapports par email en collaboration avec les ingénieurs de la marque. »

ultra test etienne
C’est parti pour Etienne FABRE sur les routes autour de Rodez. Première sortie de 3h et 1100 m de D+ pour l’ULTRA !

Etienne, expliques nous les critères de tests que tu appliques ?  « Tester un vélo demande deux critères essentiels : un parcours extrêmement varié avec tous types de difficultés (montés, descentes, routes parfaitement lisses, routes abîmées, …), une échelle de comparaison (il est bon de pouvoir de comparer deux vélos entre eux pour en dégager les points forts et les points faibles). Une fois sur le vélo, il faut être attentif pour pouvoir repérer les moindres faiblesses (petit bruit, léger jeu, …) rien ne doit être laissé de coté. Et bien sur il faut tester sa nervosité, son confort, sa rigidité, sa fiabilité en descente. Pourquoi faire tout ça ? Tout simplement pour permettre aux ingénieurs et chefs de produits de rectifier tous les détails avant de mettre le vélo en magasin pour que les clients est entre leurs mains un vélo ayant été approuvé par le terrain. L’ULTRA qui sera disponible en mars sera en quelque sorte le « sommet d’un Iceberg », en effet les clients ne verront jamais tout le travail qui a été fait auparavant et tous les cadres qui ont été testés. »

Echanges tu avec les ingénieurs ? Prennent-ils en compte tes retours ?

« Après les premiers tests effectués sur le terrain, j’échange avec mon Team Manager et les ingénieurs de la marque, les différentes critiques (aussi bien positives que négatives) que je peux faire de ce vélo. Les ingénieurs me contactent ensuite très rapidement et m’avertissent dans l’avancement des améliorations ou corrections ! Ils me posent quelques questions ou me demandes quelques photos si cela s’avère nécessaire. Je pense qu’ils prennent très au sérieux nos retours sur le prototype », raconte Simon

« Bien sur qu’on échange avec les ingénieurs, sinon tout le travail que nous faisons ne servirait à rien. Pour développer le vélo et l’améliorer, l’Ultra se doit d’être testé par ses futurs usagers : des compétiteurs. Nous, membres de la u19, faisons partie de cette catégorie de cyclistes. C’est pourquoi les ingénieurs  font appel à nous dans le cadre du projet U19 pour tester leurs prototypes. Et bien évidement nos retours sont pris en compte, si le vélo ne rentre pas dans les critères recherchés, les défauts doivent être corrigé quitte à modifier le cadre. » explique Etienne

etienne test ultra profil etienne ultra GP etienne ultra grimpeur etienne test ultra GP

Qu’est ce qui t’intéresse personnellement dans le fait de faire des tests de produits pour des marques de cycle ?

Simon : « Pour moi tester un produit est une grande chance, on se sent utile dans son évolution! On peut aussi tester des produits et équipements avant le grand public et donc permettre de les améliorer si nécessaire. C’est une étape importante de validation par le terrain avant la commercialisation. D’ici quelques mois, le vélo que j’aurai testé sera vendu dans les magasins DECATHLON. Je pourrai me dire que j’ai apporté ma modeste contribution au développement de ce vélo (rires) ! C’est vraiment super que BTWIN, la marque partenaire principale de la Team, pense à nous et nous offre cette chance. En postulant au programme U19 Racing Team,  j’espérais pouvoir utiliser des prototypes, c’est chose faite et j’espère que je n’en resterais pas là et que je pourrais encore par la suite donner mon avis dans différentes conceptions. Pour la suite de mes études, un de mes choix serais de travailler dans la conception d’articles de sports, donc ces tests c’est que du bonus et une belle expérience. Quelle chance ! »

Etienne : « D’ici un petite dizaine année, j’espère me retrouver de l’autre coté du test. J’aimerai être celui qui optimise le vélo et non celui qui teste : c’est à dire ingénieur. C’est pourquoi, tester un vélo m’est vraiment bénéfique puisque cela m’apporte un capital. Et puis je trouve ça vraiment agréable, une fois que le vélo sera en magasin je pourrai dire que c’est un peu le mien. En plus de cela, j’aurai entre les mains un vélo qui me correspond parfaitement. »

etienne ultra HP

Y a t il des choses confidentiels quand tu testes ?

Pour Simon, « Les comptes rendus sont confidentiels. Je ne peux pas tout dire à tout le monde. Ce sont des prototypes que je teste et donc le but n’est pas de dévoiler au grand public et à la concurrence aussi les infos sur ce vélo mais de permettre aux ingénieurs de travailler sur différents points. Donc oui certaines choses resteront entre eux et moi, bien sûr une grande partie du test pourra être dévoilé au public. »

« Nos tests doivent en partie être confidentiels, ils impliquent du travail, des échanges, des avancés. C’est la partie de l’iceberg qui est en profondeur, elle est essentielle et permet le développement du vélo mais ce doit être fait dans l’ombre. » souligne Etienne

ultra

Simon, alors que peux tu nous dire d’ores et déjà du futur vélo ULTRA ?

Mes premières impressions à la réception du vélo sont très positives, j’ai examiné chaque petits détails du vélo et je voulais au plus vite le régler à ma taille. J’ai même avancé mon réveil de 15 minutes pour avoir le temps de le regarder dès le matin ! (rires)

La version prototype est montée avec un groupe Campagnolo Athéna 11 vitesses mécanique, le groupe qui équipera la Team la saison à venir. Un groupe très fluide au niveau des passages des vitesses et précis.

La version de test du vélo de Simon :

ultra campagnolo athena ultra zoom 3 ultra zoom Z ultra zoom ultra zoom2 ultra zoom4

Je trouve ce vélo ‘‘agressif’’ il est très bien fini et le noir mat c’est vraiment top pour un vélo (très beau et peu salissant). Les freins arrières intégrés m’ont surpris, je n’en avais jamais vu auparavant et je peux vous dire ça surprend ! La première chose que j’ai fait bien sur c’est de le soulever et il est vraiment très léger (7,63 kgs avec pédales dans la version testée avec des roues Campagnolo Sirroco) équipé avec un groupe Campagnolo Athéna 11 vitesses, de plus ce groupe en carbone s’accorde parfaitement avec le cadre.

poids ultra test

Les finitions sont bien avec les câbles intégrés, le système de collier de la tige de selle intégrée et une adaptation possible pour un groupe électrique. De plus ce cadre est homologué « UCI », indispensable dorénavant pour prendre part à toutes courses UCI ! Bilan de ce premier regard très positif hâte de pouvoir le tester, pour voir si son design ‘’agressif’’ ce ressent dans sont comportement dans les cols. 

 

geometrie-ultra-e1382017568793