S’entraîner malgré le mauvais temps

Le cyclisme est un sport d’extérieur, les compétitions du début de saison sont souvent rendues difficile par les conditions climatiques. Alors oui, il faut rouler de temps en temps dans des conditions difficiles à l’entraînement pour habituer ton corps à finir un effort dans ses conditions mais pas toujours.

Il existe quelques alternatives pour s’entraîner correctement malgré un temps exécrable.

Le home-trainer est ton ami

Tu n’as pas envie d’attraper froid, alors tu peux remplacer une partie de ta sortie sur route par une séance sur home-trainer. Celle-ci sera tout aussi efficace. On a pour coutume de dire qu’une quarantaine de minutes sur home trainer équivalent à une heure de vélo en extérieur. Cependant, il est déconseillé de faire plus d’une heure trente d’affilée, pour ne pas trop se déshydrater et donc perdre trop de minéraux. Par exemple, tu peux remplacer 4h de vélo en extérieur par une séance de home trainer le matin et une autre l’après midi.

D’autres solutions

Si tu n’aimes pas le home-trainer et que tu préfères être en extérieur, le VTT peut être un bon allié contre le froid. Il y a beaucoup de combinaisons possibles pour remplacer une sortie sur route. En effet, prioriser l’activité cycliste le matin (Home-trainer, VTT, piste …) puis une activité complémentaire l’après midi comme une marche en forêt, une séance de natation, etc. Par exemple, tu peux remplacer 4 heures de vélo en extérieur, par une séance de home-trainer qualitative et une activité à dominante endurance l’après midi. Cette journée a deux entraînements sera tout aussi bénéfique que tes 4 heures de vélo en extérieur et en plus tu diminues les  risques de tomber malade.

Pas d’inquiétudes

Le mauvais temps ne durent jamais très longtemps. Ce n’est pas les quelques journées durant lesquelles tu auras dû adapter à devoir adapter l’entraînement qui vont te faire arriver en méforme ou rater un objectif. Au contraire, cela te préserve, et peut même te donner une motivation démultipliée pour la suite.

Bonne route !

PACOT A.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :