Pierre Idjouadiene : il faut borner l’hiver !

Nous poursuivons aujourd’hui notre série d’interview avec Pierre Idjouadiene, junior 1 du club de Neuves Maisons du côté de Nancy (Lorraine).

Pierre Idjouadiene à l'entrainement cet hiver

Comment vas tu en ce début d’année, où en es tu ?
Dans la tête je suis dans ma saison, je pense et rêve tous les soirs des performances réalisables en junior, je sais ce que je dois faire pour réussir. Dans les jambes je fais confiance en mon entraîneur, même si je suis parfois un peu dans le brouillard. Mais la motivation et la confiance sont là donc il n’y pas de raison que ça ne marche pas. Je me sens très bien accompagné par la Team, mon club et mon coach ce qui que positif pour la suite !
 .
Quelle(s) « bonne(s) » résolution(s) as tu pris pour 2013 ?
Enfin faire le métier sérieusement ! Finis les Ferrero Rocher de Noël et les goûters un peu trop complets… Je dois aussi travailler sur mon sommeil car je me couche parfois trop tard. Mais aussi et surtout me concentrer sur mon mental pour ne pas baisser les bras lorsque j’affronte une difficulté à laquelle je ne suis pas préparé.
 .
sprint de pierre idjouadiene face à damien touzé
 .
Où en es tu de ta préparation 2013 ?
J’ai repris l’entrainement il y a maintenant un mois, et les sorties s’allongent au fur et à mesure des semaines. C’est reparti pour un cycle ! plus dur et mieux construit que les saisons passées, normal, il y a un cap à franchir. On double presque les distances de course, on augmente l’allure et l’intensité, il faut être prêt pour cela ! pas de secret : il faut BORNER l’hiver !
 .
Si tu connais ton pgm de début de saison, quelles sont les courses que tu vas faire, et les 1ers objectifs ?
J’espère être prêt pour le début de saison où il y a de belles courses comme la Bobet ou la Bernaudeau (si le comité de Lorraine poursuit ses sélections). Mais là où j’espère être en forme, c’est sur la première manche du Challenge National, tant sur la course que sur le chrono. Ca arrivera vite…..
 .
Ton nouveau vélo de route, qu’en penses tu ? Parles nous de ce vélo que tu as monté :
Une vraie bombe ! un avion ! Le Facet ESR est très rigide, mais cela n’empêche pas qu’il soit très polyvalent. C’est un réel plaisir de rouler sur cette nouvelle machine, très bien travaillée et très esthétique. Quand on a les watts, le cadre répond immédiatement et on sent que le carbone transmet l’effort parfaitement ! D’ailleurs j’ai le chance d’être doté d’un capteur de puissance Quarq pour travailler efficacement dans toutes les conditions. Pour le reste, le vélo est monté d’un groupe Sram Rival Wifli, périphériques B’twin et roues Zipp 404. Ca a de la gueule !!!!! :=)
 .
Comment appréhendes tu ton entrée sur route chez les juniors ?
Je suis plutôt confiant. J’ai déjà pu montrer l’an dernier que les courses régionales m’étaient ouvertes (j’ai gagné une 3ème caté au mois d’août), mais le niveau régional est loin du niveau national. Comme l’a dit Damien Touzé : « Il faudra apprendre à perdre pour revenir encore plus motivé. », et il a bien raison ! La gagne arrivera moins souvent, mais il faudra se battre d’autant plus pour y arriver ! Cependant, avec la bonne préparation et une motivation optimale, tout le monde peut réussir.
 .
Quelle question aimerais tu que l’on te pose ? et quelle serait ta réponse ?
Tu me poses une colle…je dois réfléchir là 🙁 . une question pourrie : « Que fais-tu la veille d’une course ? »
Comme beaucoup de monde je fais un déblocage de 1h / 1h30 sur une petite boucle autour de Nancy le matin. Suivent 20 minutes d’étirements, douche froide et le repas du midi. Au menu, souvent du quinoa avec une boîte de Harengs (c’est mon truc pour la gagne) accompagnés d’une cuillère à soupe d’huile de Colza (riche en Oméga 3,6 et 9); en dessert : 2 fruits frais et un yaourt au soja avec du miel et une cuillère à café de pollen. L’aprem c’est canapé, puis vérification complète du vélo. 1 à 2 heures de nettoyage, entretien, réglages… Et le soir, dîner légumes/riz et préparation du sac pour le lendemain. Bonne nuit !