Oscar Onley : « Je rêve d’être coureur professionnel »

Traduction : Thomas TACHOT

Je suis actuellement confiné en Ecosse. Je suis vraiment chanceux car je peux aller à l’extérieur pour faire de l’exercice donc je peux m’entraîner le matin et rester chez moi le reste de la journée. Mon lycée a été fermé et mes examens ont été annulé, j’ai donc fini le lycée car c’était ma dernière année. Mon quotidien n’est pas trop bouleversé comme je peux m’entraîner à l’extérieur mais je ne vais plus à l’école et je ne fais plus de course, je ne vais plus nulle part.

 J’ai fait un stage en Gérone en 2018 où j’ai roulé avec James Knox, il m’inspire, je me dis que je peux devenir professionnel comme lui sans passer par le programme anglais de British Cycling. J’ai adoré suivre sa progression notamment sur la Vuelta 2019. Mes premiers souvenirs du Tour de France sont les duels entre Alberto Contador et Andy Schleck. Ceux sont eux et d’autres coureurs comme eux qui m’ont inspiré quand j’étais petit avec leur tempérament d’attaquant. 

Evidemment j’aime suivre le Tour de France chaque année mais ma course préférée reste le championnat du monde. C’est une course différente tous les ans, très imprévisible et avec des beaux vainqueurs. 

 C’était une grosse étape pour moi quand j’ai fait ma première course avec la team VAN RYSEL – AG2R LA MONDIALE en août 2019. Chaque membre de l’équipe m’a bien accueilli et j’ai apprécié les efforts qu’ils ont fait pour accueillir un coureur anglais qui ne parlait pas français. VAN RYSEL – AG2R LA MONDIALE, c’est une fantastique équipe qui m’a fait découvrir une nouvelle culture différente de l’Ecosse. Cela m’a fait remettre en question certaines des choses que nous faisons ici et ce que nous pouvons améliorer. Le programme de courses et des stages de la Team sont de super opportunités. 

séance de gym au soleil en Ecosse

L’équipe s’occupe bien de nous pendant cette crise du COVID-19 en gardant un contact et en organisant des visioconférences sur différents thèmes avec des coureurs professionnels ou des nutritionnistes ce qui nous permet d’apprendre de nouvelles choses pendant cette période sans compétition. 

Maintenant que j’ai fini mon année scolaire je peux prendre plus de temps pour apprendre le français. David l’un des coachs m’a aidé avec des cours chaque semaine avec Benjamin. J’utilise aussi Duolingo et je regarde des séries en Français sous-titrée en anglais. C’est vraiment difficile pour moi mais je pense que ce sera vraiment utile pour le futur. 

Oscar peut encore rouler tout seul. Il n’est pas trop loin de la côte
Oscar habite à Kelso en Ecosse

Une pensée sur “Oscar Onley : « Je rêve d’être coureur professionnel »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *