Le home trainer est une très bonne alternative à l’entraînement sur route. A priori, pas de différence entre les deux, mais pourtant l’entraînement sur l’home trainer peut être très éloigné de l’entraînement sur route.

  • Une sudation accrue : 

Étant statique durant notre effort physique, il n’y a pas d’élément extérieur pour tempérer notre température corporel tel que le vent. Nous transpirons donc de manière plus importante pour éviter la surchauffe. Cela n’est pas sans risque, nous nous exposons donc à une déshydratation, à un coup de chaud, et à d’éventuel déficite en sodium et minéraux (à long terme).

Nos conseils : Il est intéressant de réaliser vos séances dans un endroit aéré ou avec un ventilateur.Il est essentiel de vous hydrater avant, pendant et après votre séance. N’oubliez pas de boire des eaux riches en sels minéraux pour compenser les pertes, et d’utiliser des boissons d’efforts.

  • Des zones d’intensités à adapter : 

L’outils d’entraînement étant différent, les zones d’entraînement sont donc différentes. Pour plusieurs raisons, dans un premier temps le pédalage n’est pas identique, tout comme l’inertie. Dans un second temps l’augmentation de la température joue également un rôle important.

Nos Conseils : Il existe une différence d’environ 10% entre vos valeurs puissances de terrain et vos valeures de puissance sur l’home trainer.  Le pourcentage peut varier selon les individus et selon le home trainer utilisé. Nous vous conseillons de réaliser un test sur Home trainer afin d’adapter vos zones d’intensité à cette pratique.

  • Position du matériel à vérifier : 

Nos conseils : Vérifier si votre home trainer est à niveau. Il est possible également de surélever la roue avant pour simuler au mieux l’activité spécifique. (plat, montée)

  • Des efforts purement physique : 

Le vélo étant fixe, vous n’êtes pas sollicités sur le plan technique, et équilibre.  

Nos conseils : Afin de pallier à ces manques, vous pouvez mettre en place dans votre cour ou jardin de faire un parcours d’adresse comme en école de cyclisme (slalom, ramasser de bidon, zone sur-place). Si vous possédez un home trainer rouleau, cela peut être une bonne alternative au home trainer statique. Le coup de pédale n’est pas encore tout à fait le même, et cela est bon outils  pour travailler son équilibre.

  • Des temps de séance à revoir à la baisse : 

Il faut prendre également en compte qu’il n’y a aucun moment de “pause” dans le pédalage. Vous l’aurez compris les contraintes sont plus importantes. Il est difficile de donner une équivalence de temps entre l’home trainer et l’entraînement sur route. 

Nos conseils : Privilégier les séances courtes d’environ 1 heure et ponctuellement vous pouvez aller jusqu’à 2 heures en continue. 

Une pensée sur “

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *