Nicolas BOUDAT, en apprentissage à Kuurne Brussels Kuurne

Ce dimanche, Nicolas BOUDAT aura traversé toute la France pour venir avec la sélection de l’Aquitaine découvrir la célèbre épreuve d’ouverture du début de saison UCI, Kuurne Brussels Kuurne  Junior.

120 kms au programme, quasiment le même circuit que les pros (ils en avaient 200 au programme), 8 des 9 monts des pros également. Voila pour la comparaison. Sinon, le vent était bien présent, ainsi que le froid. Pas de passe droit chez les pros non plus de ce côté là.

IMG_7385_640x350

165 coureurs au départ, venant de toute l’Europe avec la présence en nombre et en qualité, des britanniques, des habitués néerlandais et belges, et de nombreuses équipes juniors françaises qui avaient fait le déplacement pour l’occasion. Jamais un français ne s’est imposé sur cette épreuve. Toujours sur les podiums cependant.

« J’ai pas bien dormi les deux dernières nuits » raconte Nicolas après sa course. Certainement du au stress et à l’appréhension de la première course de la saison. « C’est sur, j’attaque ma première course chez les juniors avec une épreuve internationale, tout est nouveau pour moi » explique celui qui est entrainé depuis déjà deux saisons par Nicolas BOISSON« J’appréhende beaucoup ma saison junior 1 car je sais qu’elle est complètement différente de celle de cadet, les distances sont doubles, les tactiques de courses sont différentes également. Je suis surtout là pour apprendre lors de cette 1ère année, pour m’orienter sur une année junior 2 avec plus d’expériences. »

IMG_7228_640x350

Bien caché dans les roues sur le premier tiers de l’épreuve, l’aquitain se retrouve piégé au pied du Vieux KWAREMONT, le 5ème mont, long de 2200 m sur des beaux pavés Belges, avec des passages à 11 %. Pied à terre donc au pied de ce mont, suite à une chute juste devant. « J’apprends aujourd’hui. Il aurait fallu que je soit mieux placé avant d’aborder cette difficulté, j’ai perdu du temps. En haut, on a basculé avec vent dans le dos, en descente, grande ligne droite. Plus rien à faire. »

IMG_7459_640x350

Satisfait, de sa première course, Nicolas rentrait ce soir en avion sur Bordeaux pour être en cours dés demain matin. « J’ai beaucoup appris, et je me suis rassuré. Je sais où j’en suis… et où je vais ».
On attend son classement.

Nicolas dit avoir vécu un hiver « assez rude » à cause d’une fin de saison tardive : « j’ai fini très tard ma saison 2015 avec le stage Equipe de France de piste, j’ai donc repris un peu plus tard que les autres. Malheureusement je me suis blessé lors de la reprise au stage du club. Mentalement ça a été un coup dur. J’ai pu ré-attaquer ma saison piste début janvier sur une compétition élite face à mon frère, nous avons terminé ex-aequo ça a été un grand moment car c’était la 1ère fois que je courrais avec lui. »

Côté objectif, l’aquitain sait où il va : « Cette saison je me tourne surtout vers la piste, malgré que je n’ai pas eu l’occasion de participer au stage Equipe de France de février, j’espère pouvoir jouer les premiers rôles au championnat de France piste qui m’ouvrerait la porte sur une sélection nationale je l’espère pour le mondial ! Au niveau de la route je suis surtout là pour apprendre. Me classer sur les Coupes de France et participer à une Coupe des Nations seront les principaux objectifs sur la route sans oublier le championnat de France ! »

IMG_7572_640x350

Le britannique Ethan Hayter (Southeast Cycling) remporte en solitaire l’épreuve, en se détachant dans les 10 derniers kilomètres, en costaud, vent de face.

IMG_7591_640x351

Clément Bétouigt-Suire (Aquitaine) prend la 2nde place, déçu du résultat alors qu’il pouvait l’emporter au tour d’avant. A droite de la photo, Mathieu BURGAUDEAU (Pays de La Loire), 4ème.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *