« Les coureurs vont sortir du confinement plus mûr »

Alexandre PACOT est entraineur au sein de l’équipe VAN RYSEL – AG2R LA MONDIALE. En charge d’accompagner les sportifs dans leur quotidien, il nous explique comment c’est passé les deux derniers mois.

Voilà maintenant 2 mois que les coureurs n’ont pas fait du vélo sur route. Comment s’est passé la période de confinement ?

Après une première semaine vraiment très légère en terme d’entraînement, nous avons pu bien travailler durant les 7 dernières semaines. Nous sommes content du travail global effectué par les jeunes. La période n’a pas été simple à gérer sur l’entraînement et sur l’aspect mental. Certains ont pris un gros coup de blues après un excellent début de saison. 

L’équipe s’est énormément investie afin d’accompagner au mieux les jeunes pendant cette période et poursuivre son but premier : La Formation.  Les semaines ont été bien remplies entre environ 10 heures d’activités sportives et des visioconférences quasi-quotidiennes. Les jeunes ont été occupé!

Ils vont sortir plus mûr des deux mois ! 

Ce n’est pas plus mal, au départ ils auraient eu tendance à prendre cela comme des vacances… Nous nous sommes efforcé de leur faire comprendre que garder un rythme de vie “normal” et de prendre soin d’eux étaient essentiel. Ils vont sortir plus mûr des deux mois ! 

Séance de sport collective en visio conférence.

Cette période sans compétition de 2 mois, est elle comparable avec une coupure hivernale ?

Non, les coureurs reprenaient à peine les compétitions et pour la plupart ils commençaient un cycle de travail en vu des courses UCI du mois d’Avril. Par conséquent ils n’ont pas ou peu coupé depuis que nous sommes confinés. On a choisi de continuer à s’entraîner “normalement, si on peut dire, mais avec beaucoup moins de volume. L’entraînement a donc été très qualitatif. Ils sont jeunes, et même si il n’y a pas de compétitions avant août, il est important de continuer à les faire progresser (ou ne pas freiner leur progression) pour les mois et années à venir qui seront charnières pour beaucoup. 

Thomas TACHOT
Thomas TACHOT devant chez lui lors d’une séance de home-trainer en vision conférence avec l’équipe VAN RYSEL AG2R LA MONDIALE

Les coureurs ont fait pas mal de séances sur home trainer. Quelles bénéfices et pourquoi ?

En effet, ils ont fait beaucoup de séances de home trainer. Le home trainer est ce qui se rapproche le plus de notre discipline. C’est un bel outil, on s’en sert l’hiver ou lors de séance très précise. Là, dans la situation que nous traversons, c’était évident que le home trainer allait être indispensable. Les bénéfices sont multiples : travail très qualitatif, séance plus courte, pas d’éléments extérieurs pour perturber le déroulé de la séance… Mais cela peut devenir vite ennuyeux, c’est pourquoi nous avons utilisé l’application Zwift pour le côté ludique, avec le concours de notre partenaire VAN RYSEL. En plus de cela nous avons choisit de faire travailler les choses qui faisaient envie aux coureurs (CLM, Sprint, gestion d’allure).

Florian CARPENTIER lors d’une séance de home trainer sur Zwift

Comment va se dérouler la phase de reprise ?

Tout d’abord, ils vont observer une phase de repos afin de récupérer correctement et de digérer le travail des dernières semaine. Ensuite, la reprise sur route se fera très progressivement avec la poursuite des thèmes travaillés les dernières semaines. Les très longues sorties qui leur font envie ne sont pas pour tout suite, ils vont devoir être patient. Ils seront encouragés à prendre leur VTT ou leur vélo de cyclo-cross sur certaines séances pour travailler techniquement, et reprendre les automatismes du pilotage.

Une pensée sur “« Les coureurs vont sortir du confinement plus mûr »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *