Hugo TOUMIRE : Paris-Roubaix me fait rêver

Hugo TOUMIRE s’est illustré sur le Trophée Madiot cette saison avec deux victoires d’étape et également en remportant une manche d’interregion à Templeuve, sur les pavés de Paris Roubaix. Entretien.

Te voila au sein de la BTWIN U19 AG2R LA MONDIALE. Pourquoi avoir fait ce choix ? 

J’ai demandé à aller au sein de la BTWIN U19 AG2R LA MONDIALE car, pour moi, c’est le meilleur projet pour les juniors qui me permettra de profiter pleinement de mes années juniors. C’est la dixième année de la structure en 2018 et il possède un savoir faire dans l’accompagnement des coureurs.

Qu’est ce que tu attends de la structure ?

J’aimerais faire de belles rencontres (stage ou course organisée par la team) et apprendre à courir en équipe sur des courses de très haut niveau (UCI). Le team possède de bons entraîneurs, ce qui pourrait m’aider à progresser et à repousser mes limites.

J’aime être offensif en course.

Qu’elle est ta philosophie du vélo ?

Pour moi le vélo est un jeu , il faut prendre du plaisir avant tout. J’aime être offensif en course.

Te voila bientôt junior, quel bilan de tes années cadets ?

J’ai essayé de participer aux grosses courses cadet , comme celles du Trophée Madiot qui ont été formatrice sur lesquels j’ai pris beaucoup de plaisirs. J’ai eu la chance de courir sur les pavés, un beau terrain de jeu.

Comment vois-tu ta 1ère année chez les juniors ?  

Ça va être une découverte , je suis motivée, j’espère être prêt physiquement pour aider la team et prendre du plaisir dans les courses en étant actif même si je sais qu’il va falloir un temps d’adaptation pour atteindre le niveau junior. Je pense apprendre beaucoup de choses sur les stages et les courses UCI.

Comment va se dérouler ta fin de saison cadet ?

Je vais préparé le chronos des nations pour mi octobre car c’est une discipline que j’aime.

Coté scolaire, comment cela se présente ?

Je suis en première S et pour l’instant tout va bien

Quelle course te fait rêver en junior ?
Si j’arrive à avoir le niveau pour vivre la course et pas la subir je rêverai d’aller à Paris Roubaix.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :