Conseil Cardio : Pourquoi s’entraîner avec un cardiofréquencemètre ?

polar partenaire de btwin racing team est partenaire de la  U19 Racing Team, retrouvez ci après quelques conseils d’utilisation de votre cardio. plus d’information sur le site www.polarfrance.fr

Pourquoi s’entraîner avec un cardiofréquencemètre ?

Tirer le meilleur profit de votre entraînement ne signifie pas toujours travailler plus vite ou plus dur. Le meilleur moyen de progresser et d’obtenir des résultats, c’est de vous entraîner à la bonne intensité. Seul un cardiofréquencemètre vous garantit cette qualité, vous évitant les phénomènes de sur ou de sous-entraînement. Parce que chaque séance à son importance, optez pour un partenaire d’entraînement Polar qui suit vos progrès et vous en apporte la preuve ; il vous motivera à lors de chaque nouvel entraînement.

polar CS 400 btwin racing team polar btwin racing team

De bonnes raisons d’utiliser un cardio Polar

Un entraînement ou une activité physique efficace signifie que l’on sait combien de fois et à quelle intensité s’entraîner. Dans sa forme la plus basique, le cardiofréquencemètre s’apparente à un compte-tour de votre corps mesurant précisément l’intensité de votre exercice. A chaque intensité correspond son propre bénéfice et suivre le bon équilibre permettra de vous améliorer rapidement. Que vous concourriez dans un championnat du monde ou que vous souhaitiez maintenir simplement votre forme et votre santé, l’information personnelle délivrée par le cardiofréquencemètre vous aide à tirer le meilleur parti de votre effort, à suivre l’exercice et à garder la motivation.

Depuis que Polar a inventé le tout premier cardiofréquencemètre sans fil en 1982, le principe de l’entraînement basé sur la fréquence cardiaque est toujours d’actualité. Cependant, les technologies pour l’exploiter ont avancé à pas de géant. La fréquence cardiaque servant de base à l’entraînement, Polar mesure à la fois le nombre de battements du cœur par minute et les variations de votre forme (dues par exemple à un manque de sommeil, une fatigue liée à une séance difficile effectuée la veille ou l’apparition d’une maladie). Polar vous guide automatiquement vers l’intensité d’exercice optimale pour votre condition physique actuelle.

Intégrant les différentes données de l’exercice physiologique, POLAR a créé des fonctions simples pour un entraînement sécurisé et efficace accessible à tous dans les domaines du sport et du bien-être. Pour les athlètes pratiquant la compétition et leurs entraîneurs, des solutions intégrées complètes prennent en compte tous les facteurs : fréquence cardiaque, récupération, performance, technique et données environnementales (par exemple les mesures de vitesse, distance, cadence, puissance, altitude…). Le logiciel PC de programmation et d’analyse s’ajoute à cela pour atteindre la meilleure performance.

Généralités sur l’entraînement en cyclisme

Lorsque vous commencerez à vous entraîner régulièrement, il deviendra essentiel de déterminer l’intensité d’entraînement la plus adaptée à votre niveau de forme.

Trouver la vitesse à laquelle vous êtes plus à l’aise n’est pas difficile. Cependant, l’erreur classique chez les débutants est de partir trop vite en début de sortie, et de ne pouvoir tenir le rythme jusqu’au bout. Si vous êtes dans ce cas, vous devriez suivre votre fréquence cardiaque au moins durant la première partie de la sortie. Pour améliorer son endurance, un entraînement n’est efficace que si l’on reste à la même intensité tout au long de l’exercice. Idéalement, cette intensité devrait même légèrement augmenter vers la fin de la sortie.

Si vous utilisez déjà un cardiofréquencemètre pour d’autres activités physiques, la détermination de votre fréquence cardiaque optimale pour la pratique du cyclisme peut se réaliser comme suit : en cyclisme, votre fréquence cardiaque devrait être de 10 bpm plus faible qu’en course à pied, et de 15 bpm plus faible qu’en ski de fond. En effet, les muscles du haut du corps ne sont pas sollicités en cyclisme, d’où une fréquence cardiaque généralement inférieure.

Débutez toujours votre sortie par un échauffement de 10-15 minutes à faible allure, afin de préparer votre organisme de façon progressive à un effort plus intense. Si vous vous sentez en forme après l’échauffement, vous pouvez enchaîner sur la séance proprement dite. Lors des premières sorties, évitez les sprints. Cherchez plutôt à pédaler à un rythme régulier que vous pourrez maintenir pendant toute la durée de la sortie, afin d’avoir encore un peu d’énergie à la fin de la séance.

Evitez les sorties où vous ne vous arrêtez que lorsque vous n’en pouvez plus, car vous n’améliorerez pas votre condition physique de cette façon et il vous faudra plusieurs jours pour récupérer. A la fin de votre séance, vous devriez ralentir votre allure pendant 10-15 minutes pour le retour au calme. Il est recommandé de s’étirer ensuite, car la nature répétitive des mouvements en cyclisme tend à réduire la souplesse musculaire.

En terrain accidenté, votre fréquence cardiaque augmentera, en particulier dans les côtes. Evitez de dépasser votre seuil aérobie (sinon votre organisme commencera à produire de l’acide lactique) et vous ne développerez pas votre endurance de façon optimale. Mais si c’est le cas, c’est que vous vous entraînez trop dur et vous ne développerez pas votre endurance de façon optimale – celle-ci est pourtant primordiale pour les cyclistes.

Pour améliorer sa forme aérobie, il est recommandé de réaliser au moins 3 sorties par semaine. Il n’est pas nécessaire de réaliser chaque séance sur le vélo, car il existe de nombreuses activités complémentaires. Par exemple, les coureurs à pied s’entraînent aussi à vélo. Ils peuvent ainsi réaliser des sorties longues en endurance tout en préservant leurs tendons.

Lorsque vous planifiez votre programme d’entraînement, vous devez alterner les sorties à intensité élevée avec les sorties à intensité plus faible, afin de developer vos performances de façon optimale. Votre organisme doit en effet avoir suffisamment récupéré avant de commencer une séance difficile, sinon celle-ci n’aura aucun effet. Un corps qui ne s’est pas suffisamment reposé ne s’améliore pas.

Les trucs et astuces POLAR… lire ici

Une pensée sur “Conseil Cardio : Pourquoi s’entraîner avec un cardiofréquencemètre ?

Commentaires fermés.