Débriefing Préparation et Puissance d’un Championnat du Monde Juniors

Débriefing Préparation et Puissance d’un Championnat du Monde Juniors.

Trois juniors appartenant au programme mené par la BTWIN U19 Racing Team composaient le collectif France sur la catégorie des juniors ce Dimanche 28 Septembre.

Avec David Gaudu (UC Briochine) – Pierre Idjouadiene (Neuves Maisons Cyclisme) et Damien Touzé (Uv Neubourg), nos « Frenchies » étaient plus que motivé pour ramener un maillot arc-en-ciel dans le clan tricolore : peu importe le nom du coureur. Au final, pas de maillot, pas de médaille… mais une belle courses des Français qui n’ont pas été récompensé de leurs efforts. Léo Danès (VS Plabennec) premier Français est 9°.

Avec un calendrier de courses qui commence à bien se charger en cette fin de saison, une reprise des cours très récente, des examens importants, l’emploi du temps de ces jeunes n’est pas de tout repos.

Pierre associé à Frederic Bantquin, David Gaudu avec Denis LeCam ou Damien Touzé à Nicolas Boisson, avaient préparé sérieusement ce rendez-vous depuis de longues semaines en prenant en compte tout les paramètres cités plus haut.

3 u19 2

Damien – Pierre et David : les 3 Français U19 de ce mondial

 

Retour sur le dernier mois de préparation de Damien Touzé.

1 mois avant : Lors des Championnats de France sur Route à Saint Omer marqué par des ennuis mécanique (bris de dérailleur – changement de vélo pour un vélo de dépannage puis  re-changement pour récupérer son vélo de course… ), des efforts à l’arrière l’avait empêché de se mêler à la bagarre pour le titre revenu à un excellent Rayane Bouhanni

(Pour avoir le fichier de puissance de Jules Roueil – 6° de ce Championnat – qui avait tenté de suivre le futur Champion de France lors de son attaque dans la difficulté du circuit,  Rayanne était vraiment très fort ce jour là). 13°, il était temps de vite enchainer avec l’ultime objectif de la saison.

Semaine – 4 : A la sortie de ce Championnat, une micro-coupure physique et psychologique de 4 jours était programmée. Les 3 jours qui ont suivi étaient exclusivement orienté vers des sorties d’endurance avant une course en 2/3/ Juniors – catégorie dans laquelle Damien courait pour la deuxième fois de l’année (Il a couru 3 fois dans des catégories autre que Juniors avec Authevernes  en 2/3/J qu’il a gagné et Boussières en Elite terminé à la 7° place). Tourouvre, course régionale en Normandie, a vu le succès de Damien avec plus d’une minute d’avance mais aussi des records de puissance sur 45mn – 1h – 1h30 et 2h.

 Semaine – 3 :  Marquée par le Grand Prix du Ruebiland – course de préparation et de cohésion en vu du Mondial, Damien avait pour objectif sur cette course le sprint de la 3° étape. Le début de semaine à donc été orienté vers des rappels de force maximale (Sprint) avec un complément de rythme / vélocité derrière scooter le mercredi.

Une journée de repos le jeudi et le Ruebiland était déjà lancé avec 3 jours de courses pour 4 étapes.  Un peu à court de jambes sur l’étape ciblée, Damien terminera 5° du sprint. Pas forcément une déception, l’objectif reste bien entendu le mondial.

Semaine – 2 :  Dans la lancée de cette course par étape, le sélectionneur national – Julien THOLLET – avait convié pour deux journées supplémentaire le groupe France afin de poursuivre la prépa. monde. Avec deux belles journées le lundi et mardi, la suite de la semaine était donc composée d’une journée de repos (ou plutôt de transport), d’une sortie sur route de 1h30 en endurance, une séance de 45mn sur Home Trainer. Samedi, nous étions déjà veille course avec la finale du Challenge Nationale disputée en Normandie.

Sur cette dernière, Damien termine 11°. A nouveau battu sur le sprint pour la 9° place (après le Ruebiland), Damien n’avait pas encore retrouvé la fraicheur et l’explosivité qui sont un des ses points forts. Pour l’entraineur perso, ses plans devaient être ré-adapté. En effet, après de grosse charge de travail avec la course + stage mais surtout les voyages par dessus avaient laissé une certaine fatigue passagère qui apparaissait sur les recueils de fréquence cardiaque au réveil mais aussi sur les valeurs de puissance de 1 à 5 sec. L’état de forme de Damien était cependant très bon, notamment sur les efforts longs supérieur à 10mn.

ponferrada 1

 

Objectif : Mondial !

 Semaine – 1 : Stage perso pour Damien qui a passé 4 jours chez lui à son domicile en compagnie de son entraineur pour individualiser les contenus d’entrainements et finir la préparation de l’objectif.

La journée du lundi est vite passée avec une sortie de récupération sur 1h30 avec le coach : moment de débriefing et d’échange sur la semaine à suivre.

Repas – Sieste – Massage – Repas.. la journée était déjà finie.

Le mardi servait de remise en route. Avec 2h20 pour 100km derrière scooter, l’idée était de préparer la journée du lendemain en tournant  bien les jambes en vélocité tout en effectuant un peu de rythme.

Mercredi = Grosse Sortie. 180km pour 4h20 de vélo, cette séance a été la plus longue pour Damien depuis ses débuts dans le vélo mais le but n’était pas là : c’était de travailler sur un circuit proche de celui du mondial. Où habite Damien, les bosses sont très raides mais ne durent jamais plus de 3mn, il fallait donc aller plus loin pour retrouver des bosses de  +5mn. Pour cela, nous avions tracé un circuit la veille de 10km qui empruntait la bosse Jacques Anquetil : le parcours idéal puisque la bosse fait 3,6km à 4,6% et, est suivie d’un faux plat montant, mais également d’une descente rapide, un petit « raidar » et une grande partie plate. Une belle répétition du circuit de Ponferrada. Dans cette sortie, nous avons effectué 5 tours en reproduisant une allure course à chaque passage dans la bosse mais aussi en variant les mises en situations. Petite collation au supermarché avant de faire le retour au domicile… A 20km de la maison, la température était prise sur le niveau de fatigue de Damien, puis la vitesse du scooter s’est très fortement accélérée….Simulation finale de course avec sprint à l’arrivée : FAIT.

Retour tranquille suivi du repas – massage – repas et déjà au lit. Les journées passe vite ainsi.  Entre temps, nous avons analysé le fichier SRM de la journée, verdict : plus grande sortie de la carrière mais surtout record 5mn – 2h – 3h – 4h …!

La forme est là, c’est certains.

cote-de-jacques-anquetil_evn

La bosse J.Anquetil en question

Le Jeudi, nouvelle sortie entraineur / entrainé sur le vélo. Echange mais aussi petit test entre les deux compagnons de sortie. Au pied d’une bosse, le « maitre » a voulu montrer qui il était à son protégé, mais ce dernier aussi. Résultat : une bosse montée à allure course et Record 7mn pour Damien qui égale quasiment son record 6mn.

Vendredi : 1h de vélo balade

Samedi : Blangy en Elite Nationale – sous la Pluie – Abandon après 130km de course.
Deux crevaisons, une chute et Record de puissance sur 3 minutes.

Dimanche : 1h de vélo Balade

Semaine – J :

Nous y voilà. Après de belles charges de travail, rien de compliqué sur cette semaine : SURCOMPENSER un maximum.

Lundi : Journée Off  – Mardi : 2h avec 1h30 de derrière scooter en endurance / vélocité – Mercredi Voyage = 45mn de décontraction – Jeudi : Reconnaissance du circuit – Vendredi : Reconnaissance + Déblocage avec les deux bosses du circuit à allure course (=> Record 5mn) – Samedi : Course

 

JOUR J : CHAMPIONNAT DU MONDE  – PONFERRADA – 2014

187 coureurs – 7 tours de 18,2km soit 127,4 km à parcourir pour 3206m de dénivelé.

 On ne reviendra pas sur la course des Français, simplement sur celle de Damien.

1601410_10204924149168565_3091401169664409077_n
L’Equipe de France Juniors du Mondial avec J.Thollet (Entraineur) – D.Gaudu – P.Idjouadien –A.Paret-Peinte – D.Touzé – R.Bouhanni et L.Danès.

Pour Damien, la consigne du sélectionneur national était simple : le sprint final. Il n’avait qu’à attendre la bagarre finale des derniers tours et basculer avec les meilleurs. Malheureusement, dès le début de course, Damien rencontre un problème avec sa roue arrière. Il ne peut pas arrêter de pédaler car la roue libre est défaillante… Après 2h de course, un moment « d’inattention » dans une cuvette et la chaine se bloque entre le 14 & le cadre. Au moment où il pédale à nouveau, l’attache rapide s’ouvre et la chaine est plus que fragilisée. A son passage au lieu de ravitaillement, il informe de suite le staff de l’Equipe de France qu’il changera de vélo au prochain tour à son entrée dans les stands (Les voitures suiveuses des fédérations nationales n’étant pas autorisées à suivre sur un championnat juniors). Pas le temps d’y aller, la chaine casse…

 

Fin de Championnat après 2h08 d’effort… Une grosse déception

Capture d’eěcran 2014-10-02 aĚ 16.07.35 

Valeurs de Puissance sur le Mondial de Ponferrada

Capture d’eěcran 2014-10-02 aĚ 16.32.10

Temps passées dans chaque zones d’intensités

 

De longues semaines de préparation gâchées par un ennui… les jambes étaient là comme l’attestent les valeurs de puissance mais après deux années sans trop d’incident mécanique, c’est finalement un mois condensé et compliqué qu’à vécu Damien sur ces deux championnats. Casse de dérailleur au France,  Casse de chaine au Mondial.  Quand on dit que le vélo est un sport mécanique, Damien ne nous dira pas le contraire !

(On n’oubliera pas sa crevaison sur Paris Roubaix 2013 à 15km de l’arrivée alors qu’il accompagnait le trio de tête. Ecarté du trio et du peloton, il faisait une course poursuite pour rentrer et remporter le sprint pour la 4° place.)

Post Mondial, on peut dresser un bilan sur la saison 2014 positif avec notamment 10 victoires dont une victoire en Coupe des Nations et de nombreux podiums.

Capture d’eěcran 2014-10-02 aĚ 16.37.44

 

Une pensée sur “Débriefing Préparation et Puissance d’un Championnat du Monde Juniors

  • 3 octobre 2014 à 18 h 06 min
    Permalink

    Vraiment intéressant d’avoir de tel infos, dans un monde si secret que celui de « l’entrainement ».
    Le travail payera plus tard
    Good Job

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :