Damien TOUZE : bien réussir mon début de saison chez les juniors

damien touzé pavés kemmel

Damien TOUZE, vainqueur du Trophée Madiot 2012, et vainqueur du trophée Vélo Magazine Cadet prépare sa saison avec assiduité. Le normand qui a été adopté par les Belges puisque ces derniers lui ont même créée une page Fan sur Facebook revient lors d’une interview sur son début de saison, son programme de début de saison et ses craintes. Interview.

En ce début d’année 2013, je commence à retrouver un bon coup de pédale. Ma forme me rassure assez pour le début des courses, j’ai confiance en mon coach (NDLR : Nicolas Boisson) et avec le programme que l’on s’est fait,  je sais que je serai opérationnel pour les premières courses.

 Mes bonnes résolutions seront de garder un bon bulletin scolaire et de réussir mon BEP. J’ai repris le vélo depuis 4 semaines les grosses sorties et le travail spécifique vont bientôt commencer .

damien touzé junior 2013, entrainement avec la U19 Racing Team
Damien Touzé, ici à l’entrainement avec à ses côtés l’un des coachs, David Giraud, sur les routes des Monts des Flandres, du côté du Mont Kemmel en décembre 2012

 
En début de saison mon programme est déja tracé, je ne sais pas encore si je serai convié au stage en Equipe de France en février. Je ferai le 24 février la Kuurne Brussel Kuurne, puis le Trophée Louison Bobet, la  Berneaudeau  Junior, puis la Gavray et ensuite si je suis sélectionné, le Challenge National à Trélon.  Mes premiers objectifs seront de faire de bonnes places à la Bobet, à la Ronde du Printemps mais surtout d’être présent au chrono du Challenge National.

Depuis quelques jours, Damien dispose de son nouveau vélo de route, le BTWIN FACET ESR 2013 Team Edition, qu’il a monté lui même lors du stage de la U19 Racing Team à Lille. Vélo équipé en SRAM Rival Wifli avec pédalier à capteur de puissance Quarq, roues ZIPP 404. Ses premières impressions : « il est vraiment super, il est bien rigide, léger, et sont design est vraiment bien. On voit que ce cadre a bien été travaillé car la finition est parfaite. »  

J’appréhende surtout les premières courses, voir comment ça roule, le style de course. En junior,  on peut déjà dire que le niveau ce resserre et que ce ne sera pas facile tout les jours, je sais qu’il faudra apprendre à perdre pour parfois revenir encore plus motivé .

Quelle question aimerais tu que l’on te pose, et qu’elle serait ta réponse : « Comment va tu gérer les études et le vélo sachant que tu es en internat ? C’est vrai que c’est parfois compliqué mais j’ai réussi à avoir des heures pour rouler après les cours et je fais en sorte que mes semaines d’école me servent de période de récupération sachant que je suis 16 semaines a l’école sur l’année. »