Coupe du Monde #3 : Clément VENTURINI à Heusden-Zolder

Clément VENTURINI ne profitera pas trop de son Noël en famille… Il prendra la route de Heusden-Zolder en Belgique, dés le samedi… coupe du monde oblige.
Alors qu’il est 5ème actuellement, il retrouvera avec lui Kévin BOUVARD du Rhône Alpes, Quentin JAUREGUI et Fabien DOUBEY.

« Ca va écraser les manivelles, raconte Clément… Le circuit est roulant et technique, donc ca va dépendre beaucoup de la météo… « 
Souhaitons à Clément la même réussite dimanche prochain qu’à Kalmthout !


Trois questions à Clément Venturini- interview de www.directvelo.com

Clément Venturini (VC Vaulx-en-Velin) a en une semaine remportée la dernière manche du Challenge National-La France Cycliste juniors et terminé 4e de la Coupe du Monde, à Kalmthout (Belgique). Il répond aux questions de www.directvelo.com.

DirectVélo : Quel est ton sentiment sur ta 4e place en Coupe du Monde ?
Clément Venturini : Cette 4e place représente une satisfaction personnelle et pour mon entourage : entraîneur, proche, famille… même si bien sûr on veut toujours mieux ! Je pense que pour la suite c’est de bonne augure. Le circuit était très particulier donc c’était dur de faire la différence. Cela s’est joué sur la technique et l’avantage revenait à celui qui n’allait pas glisser. Pour ma part je n’ai pas glissé mais l’Allemand (Yannick Eckmann, NDLR) lui est tombé, ce qui m’a fait perdre le contact avec Sweeck (vainqueur des deux premières manches, NDLR).

Comment vis-tu la période actuelle ?
Je pense que je suis dans une bonne spirale depuis le Championnat régional. Le vent a tourné et je savoure pleinement ma réussite. Cela fait tellement plaisir après des semaines de galères. Concernant le stress que j’ai pu avoir avant certaines courses, je pense que j’ai compris que ça ne rimait à rien… ou si à tout perdre ! J’arrive donc plus sereinement sur les grands rendez-vous, et grâce à mes résultats je pense que j’ai re-gagné la confiance donnée par Pierre-Yves Chatelon, l’entraîneur National, l’an dernier et en ce début d’année avec le Championnat d’Europe. C’était pourtant compliqué au niveau des résultats. Il y a un soulagement, ce qui permet de me concentrer pleinement sur chaque course et pas penser au futur. D’ailleurs je tiens à remercier pour cela, Pierre-Yves Chatelon et Antoine Jean (CTS du Rhône-Alpes et également bras droit cet hiver de l’entraîneur national pour les juniors, NDLR).

Comment vas-tu gérer la forme jusqu’au Championnat de France ?
Ces dernières semaines ont été « cool », sans trop de grosses charges de travail donc ce qui permettra d’arriver avec de la fraîcheur sur ce Championnat de France et les échéances qui suivent. Un stage sera organisé par le Comité Rhône-Alpes entre Noël et le jour de l’an donc ce qui permettra d’arriver en forme pour Lanarvily.