Antoine BOUQUERET s’impose en costaud à la Coupe de France de VTT

crédit photos : www.universalbikeracing.com

Antoine BOUQUERET s’impose en costaud à la Coupe de France de VTT à St Pompon, sous le regard de son entraîneur Nicolas BOISSON.

A noter l’absence de Victor KORETZKY, champion du Monde junior en titre, qui a décidé de faire l’impasse.

Les résultats complets des juniors ici

Article d’Universalbikeracing à retrouver dans son intégralité ici.

Au terme d’un sacré duel avec Titouan Carod (Scott les Saisies), le Normand qui doit renoncer aux Championnats d’Europe dans deux semaines à Moscou, remporte sa première manche nationale à Saint Pompon. Arnaud Cannau (Aix) prend la 3e place.
Il n’avait jamais fréquenté le sommet de la caisse mais il a été servi. Pour remettre les breloques, les organisateurs de Saint Pompon ont eu a bonne idée de réanimer trois habitants de la grotte de Lascaux (à une heure d’ici). Souvent placé, le Normand n’avait jamais trouvé l’ouverture pour s’imposer à ce niveau. Et sa 3e place en Coupe du monde à Nove Mesto a peut-être agit comme un déclic :« Ce que j’ai fais à l’international m’a mis en confiance, c’est une certitude. On a toujours envie de faire mieux », confiait-il à l’arrivée. En tout ça aujourd’hui, il a montré une sacrée solidité face à Titouan Carod. Certes, l’absence de Victor Koretzky (vainqueur des deux dernières Coupes du monde) ouvrait des possibilités, mais encore fallait-il concrétiser. Et rapidement, Bouqueret et Carod se détachent. « On est parti rapidement avec titouan. A la fin du premier tour, j’étais seul. J’ai eu peur de ne pas tenir, j’avais des petites crampes sur la fin. Quand tu es en tête, tu ne peux rien lâcher. » Alors qu’il doit renoncer aux Championnats d’Europe dans deux semaines à Moscou pour se consacrer à ses révisions du bac, Bouqueret explique : « Je n’avais jamais gagné de Coupe de France France, je suis super heureux. Ca s’est joué au mental aujourd’hui, on roulait super fort. Après un podium en Coupe du monde et une 5e place, c’est top de terminer de cette manière. » Vainqueur de l’ouverture début avril à Saint Raphaël, Carod avouait : « J’ai cassé le serrage de ma chaussure, je ne pouvais pas trop tirer quand je pédalais. Bon, ce n’est pas trop grave. Quand Antoine a accéléré, je ne pouvais pas suivre. Il n’a pas pris trop de temps sur moi, mais il n’y à rien à faire, il était le plus fort aujourd’hui.» Derrière un intouchable duo, Arnaud Cannau a bien tiré son épingle du jeu. L’Aixois s’empare de la dernière place du podium : « Ils sont partis vraiment vite, je ne pouvais pas suivre. Il y avait un coureur avec moi que je ne connaissais pas (Alexandre Dere, 5e). J’ai essayé de gérer en fin de course même si les crampes venaient. La semaine dernière, je suis parti loin à la Bresse et je termine en 22e position, ça m’a redonné confiance. » La victoire de Bouqueret montre aujourd’hui une chose : le vivier de talents chez les juniors semble énorme. Et nous ne sommes qu’à la moitié de la saison.

crédit photos : www.universalbikeracing.com

crédit photos : www.universalbikeracing.com

crédit photos : www.universalbikeracing.com