Alexandre PACOT : transmettre le plaisir de faire du vélo

Alexandre PACOT était coureur en junior au tout début de l’aventure de la BTWIN U19 RACING TEAM, en 2011. Depuis il est devenu un très bon coureur en DN1 au SCO DIJON et poursuit son double projet avec un Master d’Entrainement. Cette saison, il a rejoint la BTWIN U19 RACING TEAM pour partager son expérience et parfaire la sienne dans le domaine de l’entrainement.
Rencontre.
.
Qu’attends tu des coureurs que tu entraines cette saison?
J’entraine Julien Bourdiaux et Pierre-Emmanuel Dubois.
Que ce soit avec PE ou Julien, nous n’avons pas d’attente en terme de résultats.
Ils sont jeunes ; le but est de les former un maximum tant sur les techniques de courses qu’au niveau entrainement. Ils ont beaucoup de choses à apprendre. J’attends surtout qu’ils prennent du plaisir durant toute la saison.
.
Comment trouves -tu le groupe 2017?
Le groupe est déjà bien soudé. J’ai pu le remarquer au stage montagne fin décembre. Dans le groupe l’ambiance est détendue et ça rigole pas mal mais  quand il faut être à l’écoute ou bosser, tout le monde s’y met sans problème et ça c’est le top!  Tous les jeunes sont motivés et présentent de l’intérêt par rapport à tout ce que la Team met en place pour leur formation et progression en tant que sportif et homme. 
.
Comment travailles tu avec les coureurs que tu entraines?
Etant sur Dijon et ayant un coureur en Bretagne et un à Nevers, le contact physique n’est pas simple. Alors dès le début j’ai mis en place un appel ou un appel visio suivant les disponibilités par semaine plutôt pour faire un bilan et finaliser le programme de la semaine. J’essaie de les faire participer également. En effet, il y a pas mal de choses à prendre en compte avec les cours, les trajets. On échange pas mal pour essayer que tout soit le plus facile pour eux. On aborde tous les sujets : sport, école, copine, loisirs… C’est important d’avoir une bonne communication entre l’entrainé et l’entraineur. De plus, quand ils ont une question soit on s’appelle soit on règle ça par SMS. J’essaie d’être le plus disponible possible. Ensuite, je suis les entraînements via la plateforme Velobook de la U19 et je récapitule tous les entrainements dans un fichier Excel.
 .
 .
Comment interviens tu sur l’ensemble de la promo, ton rôle, tes actions?
Tout d’abord, on collabore entre tous les coachs. J’ai la possibilité de proposer des choses et des ateliers sur les stages et ça c’est un plus dans mon expérience d’entraineur. De plus, on essaie ensemble de mettre de nouvelles choses en place. Encore une fois, on échange et cela nous fait progresser. Par exemple, j’ai proposé un atelier étirement au dernier stage et j’ai pu échanger avec les coureurs sur certains sujets. Je peux leur apporter mon expérience sur certains domaines : entrainement, courses ou autre. Je reste à leur entière disposition s’ils ont des questions. J’y réponds avec plaisir.
 .
Tu étais ancien junior de la « U19 », tu es coach aujourd’hui, pourquoi ? quel regard as tu sur les juniors ?
Quand j’étais coureur de la U19, j’ai sans doute pas réalisé la chance que j’avais de faire partie de ce beau projet et peut-être pas profité à 200%.  On m’a proposé d’être entraineur et de m’occuper de deux coureurs au mois d’août, c’était naturel pour moi d’accepter. En effet, cela me correspond et me donne un plus dans mon projet professionnel. D’une part cela me permet d’engranger de l’expérience en tant qu’entraineur et de participer encore une fois au projet qui m’a aidé en tant que jeune coureur. Cela me rappelle de très bons souvenirs !
Je pense que la catégorie junior est une catégorie très importante dans la construction du jeune coureur. Il doit arriver chez les amateurs avec un baguage technique complet et en étant prêt physiquement et mentalement. C’est alors important d’aider ses jeunes à murir pour qu’ils continuent à prendre du plaisir sur le vélo encore longtemps !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *